jeudi 7 septembre 2017

Mt 7, 7-11

Lectures bibliques : Psaume 1 ; Mt 6, 25-27. 31-33 ; Mt 7, 7-11
Thème : « le choix de la confiance » (en Dieu et en soi)… demandez, vous recevrez…
Méditation de Pascal LEFEBVRE - prière du soir - temple de Tonneins - 07/09/17

Heureux celui qui aime l’enseignement du Seigneur
Qui se met à son écoute - dit le psalmiste (cf. Ps 1)
Il est comme un arbre planté près d’un ruisseau
Qui produit des fruits et un feuillage abondants
Tout ce qu’il fait fini par réussir - ajoute encore le psaume - dans la mesure où il se met à l’écoute du Seigneur… dans la mesure où il vit dans la confiance.

Que veut dire se mettre à l’écoute du Seigneur ?… Suivre son enseignement ?

Cela veut dire, avant toute chose, arrêter de vivre dans la peur ou l’angoisse
Arrêter de se faire du souci…
Faire enfin pleinement confiance à Dieu, à la vie, à l’univers.

C’est l’image que donne le psalmiste : il compare les croyants à des arbres dont les racines doivent rester connectées à la Source, c’est à dire à la Force d’amour qu’est Dieu… à l’énergie qu’il nous donne… à l’Esprit qu’il nous offre. 

L’apôtre Paul définit cet Esprit de la façon suivante (cf. Rm 8) :
l’Esprit de Dieu habite en vous - dit-il
Vous n’avez pas reçu un esprit qui vous rende esclaves… qui vous ramène à la peur…mais un esprit qui vous rend libres… qui fait de vous des fils adoptifs : des enfants de Dieu (voir Rm 8). 

Bien souvent notre vie, notre sérénité, notre joie sont minées par des soucis quotidiens et des peurs :
  • angoisse devant un avenir incertain
  • Peur du lendemain
  • Peur de la mort
  • Peur de manquer ou de perdre
  • Peur de rater ou d’échouer
  • Peur de faire des mauvais choix et de ne pas avoir assez
  • Peur de l’abandon
  • Etc.
Nous avons en nous un tas de peurs, liées à notre histoire, notre enfance ou nos mauvaises expériences. 
Parce que nous avons vécu telle ou telle chose difficile ou éprouvante, qui a pu nous blesser… nous avons peur que cela puisse se reproduire :

Une guêpe m’a piqué, maintenant j’ai peur des guêpes.
Mon mari m’a quitté, maintenant je crains que ça puisse se reproduire.
Mon employeur m’a licencié, maintenant je crois - j’entretiens la pensée négative - que ce sera dur de retrouver un travail. 
Les ouvriers qui sont venus faire des travaux chez moi n’ont pas bien travaillé, maintenant je quelques craintes d’employer à nouveau des entrepreneurs.

En bref, nous vivons dans l’angoisse que nos mauvaises expériences se répètent. Et cela crée en nous des blocages ou des peurs.
Mais, à bien y réfléchir, c’est totalement irrationnel : il y a autant de chance, dans toutes ces situations, que la prochaine fois, tout se passe bien… tout se passe pour le mieux. 

N’entretenons pas de pensées négatives … éduquons notre esprit à faire confiance à la vie, à Dieu, et aux capacités que nous avons reçues… aux potentialités et aux dons qui sont en nous. 
Restons positifs et nous attirerons du positifs !

Jésus l’explique dans ses sermons (Mt 7) :
Demandez, on vous donnera
Cherchez et vous trouverez 
Frappez et on vous ouvrira. 

Cela signifie, bien sûr, que l’on peut se tourner vers Dieu, pour lui demander de l’aide… car Dieu est comme un Père bien aimant et bienveillant, qui veut notre bien et notre bonheur.

Mais, cela veut encore dire : que l’on finit par récolter ce que l’on a semé.
Si on pense, on parle, on agit positivement… on obtiendra, on finira par nous donner des choses positives.

C’est nous - par le don de soi - par la manière dont nous pensons, nous parlons, nous agissons - qui participons à ce qui nous arrive dans la vie… c’est nous - par notre manière de penser et de vivre - qui attirons à nous ce qui advient sur notre route… en fonction du type d’énergie et de vibration que nous émettons autour de nous. 

Nous finissons par obtenir ce que nous avons semé … et en tout premier lieu, cela commence dans notre tête et notre coeur, par notre état d’esprit.

Donnez et vous recevrez… dit encore Jésus (Lc 6)

Cela nous oblige à nous poser la question : qu’est-ce que nous donnons ?
Qu'est-ce que nous donnons (consciemment ou inconsciemment) aux autres autour de nous… de l’amour ? De la joie ? De la peur ? De la méfiance ? De l’inquiétude ?

Mais aussi, qu’est- ce que nous nous donnons à nous-mêmes, dans nos pensées et notre coeur… par la force de notre mental et de nos intentions ?

Donnez et vous recevrez veut dire que tout commence par nous : par le don de soi
« ouvrez vos bras et votre coeur et offrez la confiance et l’amour que vous désirez vous-mêmes recevoir ! »
Tout ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites le vous-mêmes d’abord pour eux ! (cf. Mt 7,12)

Le principe de la loi d’attraction (ou de cause à effet) est que nous finissons par attirer à nous ce sur quoi nous vibrons (ce qui correspond à notre niveau de vibration) et ce à quoi nous portons notre attention.
Si vous portez attention sur les éléments positifs de votre vie, vous attirerez plus de positif.

« Ce qui se ressemble s’assemble »
Plus vous émettez d’énergie positive (par exemple, de gratitude, d’amour), plus vous attirerez des éléments positifs. 

Finalement … outre le fait de lâcher-prise, de faire confiance à Dieu et à la vie … la seule chose que vous pouvez contrôler : c’est vous-mêmes. Vous avez le pouvoir sur vos pensées, vos émotions, vos actions…
Et, sachez que celles-ci vont inévitablement attirer les circonstances de votre vie qui coïncident le mieux avec leur vibration. 

Nous devons donc nous interroger sur le type de vibrations que nous émettons consciemment ou inconsciemment autour de nous… à partir de nos pensées, nos émotions, nos intentions. 

Nous pouvons, dans une certaine mesure, contrôler notre vie, en contrôlant et en modifiant nos pensées et nos émotions. Nous pouvons « éduquer » notre esprit. 

Ainsi donc, la liberté nous est offerte… celle de créer, d’inventer notre vie… et la responsabilité qui l’accompagne : 
nous pouvons, dans une grande mesure, cesser de penser que nous sommes déterminés par un destin extérieur à nous, une sorte de fatalisme ou de fatalité… comme si nous étions « victimes » ou « spectateurs » de ce qui nous arrive. Nous pouvons prendre notre vie en main, en commençant par prendre le contrôle de notre mental. 

La liberté offerte veut dire que nous pouvons choisir de suivre notre coeur et être guidés vers la réalisation de notre vocation, notre mission de vie, notre soi supérieur (lié à Dieu).
Nous pouvons choisir en toute circonstance la confiance, nous pouvons rester connectés à la Source, à l’amour de Dieu… et entretenir des vibrations hautes et positives. 

A l’inverse, nous pouvons aussi choisir de laisser libre cours à nos peurs et suivre notre égo.
C’est à nous de décider du chemin que nous souhaitons emprunter.

La bonne nouvelle de l’amour de Dieu… la certitude d’être des êtres humains aimés par Dieu, Force de vie et d’amour… quoi qu’il arrive… quelle que soit notre route passée… nous ouvre à une plus grande réalisation de nous-mêmes, de notre vrai Soi, connecté au divin. 

Nous sommes libérés par la foi, par le choix de la confiance - qui nous libère de nos peurs.

Nous pouvons commencer par choisir de ne pas laisser la peur ou la paresse (la colère ou le ressentiment) prendre le pouvoir sur nos pensées et nos gestes. 

* En conclusion, pour nous aujourd’hui… la Bible nous aide à prendre conscience de cette réalité : 
Nous sommes appelés à nous connecter à Dieu… à connecter nos racines à la Source. 

Nous en avons certainement fait l’expérience :  toutes les fois où l’on a pu vivre dans la confiance et nous sentir connectés à la force d’amour qu’est Dieu, nous avons pu changer des choses positivement dans notre vie. 
Nous pourrions certainement citer des exemples, les uns ou les autres. 

« Ne vous faites pas de soucis… mais cherchez d’abord le règne de Dieu » nous dit Jésus (cf. Mt 6)
Le Christ nous appelle à entrer dans la confiance qui vient de Dieu… confiance face aux soucis et préoccupations quotidiennes, face aux peurs et aux angoisses que nous trainons parfois comme des boulets ou des vieilles casseroles. 

C’est devant un choix que Jésus et le psalmiste nous placent en réalité. 

Prenons quelques minutes - dans le silence - et réfléchissons chacun à quelque chose que nous aimerions changer et transformer positivement dans notre vie…. quelque chose que le choix de la confiance pourrait transformer… si nous étions libérés de toute peur. 

Pour être en communion / en harmonie avec avec nous-mêmes, notre Soi profond, notre vocation d’enfants de Dieu… nous devons être en phase avec nos désirs profonds. Savoir ce qui est au fond de nous. Ce que nous voulons / et ne voulons plus. Et aligner notre vie sur ce que nous désirons. 
Qu’est-ce que nous aimerions obtenir ou changer, pour vivre plus bonheur, de bien-être, de plénitude en nous-mêmes et avec les autres ?

Nous devons vraiment savoir ce que nous voulons ; avoir confiance dans la possibilité que cette réalité advienne ; et aligner notre vie sur ce que nous choisissons : Demandez et vous recevrez… 
Qu’est-ce que nous voulons demander et obtenir ? 

Je vous propose - pour vous-mêmes - d’y réfléchir ou de le noter sur un papier :

Qu’est-ce que je vais choisir pour cette année scolaire qui commence ?…
Quelque chose que le choix de la confiance pourrait ouvrir, libérer ou transformer dans ma vie. 
Qu’est-ce que je désire profondément ? 

Choisissez… et demandez, 
croyez-y et engagez-vous…  
alors vous recevrez !


Amen.